Longue Vie à Pa’a Paul !

Partager avec:


Longue Vie à Pa’a Paul, Seul Homme Capable de Diriger le Cameroun Il est de la race des exceptions. Il est surtout une chance pour le Cameroun parce que Dieu nous a fait don de ce grand visionnaire imbattable.

Il gouverne notre pays depuis 1982 et en seulement 34 ans, Paul Biya a tout réussi. Il a pulvérisé le GUINESS de tous les records. Il a surtout su transformer le Cameroun au point d’en faire un pays référence.

– L’éducation nationale est un modèle en Afrique et dans le monde. Les programmes sont adaptés ; la discipline est omniprésente ; les enseignants très motivés et consciencieux; l’école a repris des couleurs en étant le lien, le cordon ombilical entre la société et ses citoyens en devenir.

– Le tourisme Camerounais connait un véritable BOOM que nous envie le monde entier. La destination Cameroun est tellement courue que le pays ploie joyeusement sous le coup des devises injectées par les millions de touristes. – La Santé pour tous est devenue une réalité à un tel point que le système Camerounais est présenté comme un modèle susceptible d’être répliqué dans d’autres pays africains. Il n’est plus question dans ce pays-là d’évacuations sanitaires systématiques pour les pontes du régime parce que nos hôpitaux sont dorénavant à la pointe de la technologie.

– Les multiples pénuries de vivres, de gaz, d’électricité, d’eau, de carburant ne sont plus qu’un lointain souvenir. La gestion de ces produits ô combien nécessaires est aujourd’hui rationalisée, offrant aux Camerounais une plus grande sensation de bonheur.

– La corruption a été maitrisée pour le bonheur des Camerounais qui n’ont plus besoin de << mouiller la barbe >> sur chaque poste de contrôle routier, à l’hôpital, dans les ministères, dans les services publics et privés.

– Le réseau routier national a été complètement rénové. Les autoroutes prolifèrent partant de Maroua, Garoua, Ngaoundéré pour aboutir à Yaoundé. Partant de Bamenda, Bafoussam, Bafia pour échouer sur les bords du Mfoudi. Partant de Limbe, Buea pour desservir Douala. Partant de Bertoua, Ndélélé, Messamena pour aboutir à Yaoundé. Partant d’Ambam, Ebolowa, pour ravitailler Ongola la Capitale. Partant de Djoum, Sangmélima pour joyeusement se fondre dans Ongola.

– Camer-Co est aujourd’hui un véritable succès, un modèle unique en Afrique au point de devenir le véritable ambassadeur du vert-rouge-jaune dans le monde. La compagnie déploie ses ailes dans tous les aéroports et c’est avec fierté qu’on observe le drapeau national qui habille ses appareils. – Les infrastructures sportives, hospitalières, hôtelières…prolifèrent. Le Cameroun est un vaste chantier impressionnant dont le visage ne cesse de se transformer et d’éblouir. – La diplomatie Camerounaise rayonne de mille feux dans toutes les capitales du monde. Nos ambassades sont des bijoux jalousement entretenus et dont les fonctionnaires sont des modèles de probité qui portent haut les couleurs nationales.

– La culture est au midi de son zénith. Tout flambe ! La littérature, la pensée, la musique, l’art sont en perpétuel foisonnement. – L’université Camerounaise est le temple de la recherche et de la discipline. Son rayonnement est tel qu’elle caracole en tête de tous les classements continentaux.

– Le pouvoir d’achat des Camerounais est en perpétuelle augmentation depuis ce jour de 1982 où Dieu nous a fait cadeau de Biya. Les allocations familiales par enfant ont par exemples été fièrement revues à la hausse passant de 1800 à 2800 F CFA. Une augmentation spectaculaire de 55% par enfant.

– Les Nouveaux millionnaires poussent au rythme de l’éclair et sont pour la plupart des hommes du sérail preuve que notre Président sait récompenser la compétence de ses collaborateurs.

– Le harcèlement sexuel sur les femmes Camerounaises dans tous les services de la République est traqué pour ainsi donner à la femme la dignité qui lui est due. Les vieilles habitudes consistant à imposer une partie de jambes en l’air pour tout service rendu n’est plus qu’un lointain souvenir.

– L’accession aux grandes écoles est faite sur la seule base du mérite.

Ce Cameroun-là, c’est le << seul homme capable de nous gouverner >> qui l’a façonné et ce texte est un vibrant hommage à cette incarnation vivante de l’exclusivité intellectuelle et pratique. Personne d’autre dans ce Cameroun-là ne peut prétendre faire mieux. Sur les 22 millions que nous sommes, il n’y a aucune autre compétence à même de diriger le Cameroun avec autant de maestria.

Merci donc à Dieu de nous avoir fait don de Biya. Merci surtout à Biya de nous faire la faveur de nous gouverner. Que serions-nous sans cet homme ? Que ferons-nous quand il mourra ? Aie, le Cameroun ne s’en remettra pas. Le Cameroun disparaitra certainement.

Pour donc parer à cet éventuel coup du sort qui nous imposerait une vie sans notre seule locomotive, vous êtes invités à joindre votre voix à la mienne pour souhaiter <<Longue vie à Monsieur Biya ! >>

Related posts

Leave a Comment